Le Tour de France : à qui sera le plus dopé ?

dopage-tour-de-france

Comme chaque année le Tour de France va rythmer l’été des passionnées de vélo. Cette nouvelle édition s’annonce plus que passionnante avec de nombreux coureurs qui ont la capacité de remporter la plus belle des courses de vélo. Mais le Tour de France, ou plutôt la discipline qu’est le cyclisme, souffre toujours d’un soupçon de dopage dans l’opinion du grand public. Il faut bien dire aussi, que de nombreuses affaires de dopage ont secoué le cyclisme au cours des dernières années, et bien plus que dans d’autres sports. Plutôt que de se demander qui va remporter cette édition du Tour de France, on aurait plutôt tendance à se poser la question de qui sera le plus dopé. Malheureusement pour ce sport, l’assimilation du dopage et de la performance reste encore omniprésente. En même temps, quand on voit ces coureurs réalisés des performances exceptionnelles plus de cinq heures d’affilé sur un vélo en montée et en pleine cagnard, on a vraiment des doutes quant à ce qui peut se trouver dans les bouteilles des coureurs. Et puis, c’est aussi en raison des multiples affaires de dopage qui ont écrit l’histoire de ce sport que la méfiance est bien plus grande de la part du public.

Le cas Lance Armstrong encore dans toutes les têtes

Lance Armstrong en est le plus parfait exemple. Il est censé être une légende dans son sport. En effet, « Le Boss », comme on le surnommait sur la Grande Boucle, est septuple vainqueur du Tour de France. Enfin, en réalité ses titres lui ont été retiré pour dopage. Pourtant Armstrong et le Tour de France c’est treize Tour de France disputés pour sept victoires. Plus de 35 000 kilomètres parcourus sur les routes françaises. C’est aussi plus de 150 étapes disputées pour 29 victoires d’étapes. Bref, ce sont des chiffres astronomiques qui montre une longévité et une histoire d’amour entre l’athlète et cette compétition. Mais alors pourquoi cette longévité si tout le monde savait qu’ Armstrong était dopé ? Puisqu’il est impossible de nous faire croire que l’on ne savait pas, même à l’époque où il courait, que l’américain n’était pas dopé. Simplement, il était une superbe tête d’affiche pour la compétition et le garant d’une popularité pour le Tour de France qui était alors suivi par des millions de spectateurs dans le monde entier.

La confiance envers le Tour de France n’existe plus.
La saga Armstrong a rompu la confiance du public avec les instances du Tour de France qui ont trop longtemps surfé sur la popularité et l’engouement suscité par le coureur américain. Car il est bien beau de pénaliser Lance Armstrong après sa carrière, mais c’est bel et bien pendant qu’il fallait sévir afin de purifier le Tour et se montrer exemplaire.
Aujourd’hui, dans l’esprit des gens, le vainqueur du mythique Tour de France est celui qui sera le plus dopé, ou alors le mieux dopé, mais en aucun cas le vainqueur ne pourra passer au travers des soupçons de dopage.

tour-de-france-dopage